• En proie au temps

    En proie au temps


    En Proie au temps, de Sandrine Monfort
    Editions Les Nouveaux Auteurs, 309 pages, 17€90

     


       En proie au temps
    Alisson Ackensil, jeune pédiatre cancérologue, s'introduit illégalement dans un laboratoire nucléaire pour y dérober de l'astate-211 et tenter l'injection de la dernière chance auprès d'un de ses jeunes patients. Mais du jour au lendemain, sa vie bascule dans l'horreur. Ses nuits sont peuplées de cauchemars des plus terrifiants et autour d'elle des meurtres aux muses en scène inquiétantes se multiplient. Tout semble désigner la jeune femme comme suspect numéro un.
    Délires ? Folie ? Hallucinations ? Non, bien pire que cela...

    En proie au temps

    Alisson Ackensil va mettre les pieds au mauvais endroit et au mauvais moment. Dans le seul but de sauver Jérémy, un petit garçon atteint d'un cancer incurable avec les traitements actuels, elle va dérober un élément radioactif pour le lui injecter. Sauf que son vol va virer au cauchemar quand elle s'évanouit dans le laboratoire nucléaire, et ce pendant plusieurs heures. S'en suivent des symptômes étranges chez la jeune médecin ainsi que des événements qui la désignent clairement comme la coupable idéale d'une série de meurtres. C'est exactement ce genre de situation que décrit la célèbre expression : qui vole un oeuf, vole un boeuf !

     
    J'avoue être assez déçue de ma lecture. Férue de thriller, j'espérais que la découverte du technothriller soit un coup de coeur. Finalement ce ne fut pas le cas.

    Je dois reconnaitre que l'intrigue générale est plutôt bien trouvée, c'est innovant et audacieux. Malheureusement, le dénouement et les explications sont bien trop complexes pour un simple lecteur lambda. J'ai la chance d'avoir fait des études qui m'ont permise de comprendre dans les grandes lignes les tenants et aboutissants de cette histoire, mais ça reste insuffisant pour vraiment tout saisir, et je n'aime pas rester sur quelque chose que je ne comprends pas pleinement. Donc même si l'intrigue principale est intéressante, le dénouement n'est pas à portée de tous, et m'a personnellement déçu.
    Malgré tout, j'ai apprécié les différents aspects des changements que subit Alisson, et notamment ses "rêves" très réels et l'augmentation démesurée de certains de ses sens.
    Je regrette certains point qui m'ont parue inexpliqués ou inutiles. Quel est l'intérêt d'inclure une relation sexuelle avec les victimes avant les meurtres ? Cet aspect semble incohérent et superflu étant donné que rien ne l'explique finalement. Que devient Jérémy ? Il est la base de toute l'intrigue mais je trouve qu'il est trop vite délaissé dans l'histoire, on le sait guéri dans le futur mais sans autres détails. Et la grande énigme pour moi, comment Alisson a t-elle pu s'introduire dans un laboratoire nucléaire décrit comme super protégé, juste armée du pass de son amant ? J'avoue être assez sceptique.

    Côté personnage, j'ai apprécié le personnage de Christophe Estrasi, le jeune policier chargé de l'enquête sur les meurtres, qui a le béguin pour la jeune médecin. Culotté et assez sûr de lui, il joue à plusieurs reprises le super héros pour sa dulcinée, un peu cliché mais suffisamment romantique pour mon côté fleur bleue. Alisson est quant à elle est peu trop plate à mon goût, trop lisse, il lui arrive des choses incompréhensibles mais ça n'a pas l'air de l'inquiéter plus que ça. Je trouve qu'elle manque de relief, ce qui est plutôt dérangeant pour un personnage principal. Le rôle du Vieux, chef de la sécurité du labo est assez intéressant, on n'hésite toujours sur ses réelles intentions, il a un côté très sombre mêlé à un aspect paternaliste qui le rendent complexe. Beaucoup de mystères flottent autour de ce personnage, faisant de lui le rôle le plus intrigant de l'histoire.

    Le gros point positif de ce livre réside dans le style de l'auteur qui se révèle très fluide. La lecture est facile, avec des chapitres assez courts, des changements de point de vue qui donnent du rythme. Mais l'ensemble de l'histoire manque un peu de liaison, l'intrigue partant dans différentes directions dont certaines sont abandonnées sans réelles explications. De plus, le côté horreur et terrifiant n'est pas vraiment au rendez-vous, mais ceci s'explique peut-être par mes lectures habituelles en terme de thriller, beaucoup plus sombres.

    Je recommanderais ce livre à des personnes en recherche de livres qui se lisent vite, sur fond d'enquête et de mystères scientifiques, mais pas aux grands amoureux de thrillers sanglant et à suspense.

    Merci à la maison d'édition Les Nouveaux Auteurs et au forum Le Sanctuaire de la lecture pour cette occasion de découvrir un genre nouveau !

     

    En proie au temps

    « L'Homme qui marchait sur la LuneOksa Pollock, Tome 3 : Le coeur des deux mondes »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :