• Les vestiges de l'aube

    Les vestiges de l'aube


    Les Vestiges de l'aube, de David S. Khara
    Editions Michel Lafon, 246 pages, 17€95

     


       Les vestiges de l'aube
    Depuis les attentats du 11 septembre, Barry Donovan est dévoré par le désespoir. Et ce n'est pas son métier de flic, dans un New York accablé par la criminalité, qui lui remonte le moral.
    Son seul réconfort ? Les conversations qu'il entretient chaque soir sur Internet avec un certain Werner Von Lowinsky, un aristocrate cultivé et plein d'humour. Peu à peu, sans s'être jamais rencontrés, ils deviennent amis.
    Mais Barry ignore encore que Werner n'est pas un homme comme les autres...

    Les vestiges de l'aube

    Barry Donovan est flic à New York, et tente de vivre avec la perte de sa femme et sa fille lors des attentats du 11 septembre 2001. Mais une sombre histoire de meurtres en série vient compliquer un peu plus sa vie. Heureusement, sa rencontre virtuelle avec un certain Werner lui met du baume au coeur chaque fois qu'il se plonge dans internet. De conversations poussées et enrichissantes aux conseils avisés de son "ami", Barry se sent enfin compris dans ce monde qui le laisse souvent de côté. Mais le virtuel est loin de la réalité, et les personnalités se révèlent au grand jour, ou parfois plutôt, en pleine nuit...

     
    D'abord très intriguée par l'histoire, ma lecture a fini par perdre de son intérêt, pour se terminer sur une impression agréable, mais pas frappante. Les Vestiges de l'aube se laisse lire facilement, mais il manque selon moi de maturité au niveau des personnalités des personnages. Cependant, un agréable moment fut tout de même au rendez-vous.

    Encore des vampires, ou plutôt un vampire, mais cette fois-ci, mêlé à un thriller. Exit les vampires à la mode, nous retrouvons un vampire plus proche des origines avec son lot de mystères, de brouillard et de cruauté. Il n'est pas là pour faire joli ou pour tomber les midinettes, mais pour apporter une touche très Dracula au monde moderne. L'idée se révèle plutôt bonne et intrigante.
    Mais je regrette cette hésitation que j'ai pu ressentir tout au long du livre, ne sachant pas si le but était de placer l'enquête et le milieu mafieux, ou le côté vampire, au premier plan. Je ne saurais pas vraiment l'expliquer mais j'ai eu beaucoup de difficultés à lier les deux ensemble, ayant souvent l'impression que le vampire chez les mafieux, ça sonnait plutôt faux.
    De plus, je trouve la réaction de Barry à la découverte de la vraie nature de son ami plutôt inexistante. Certes il est d'abord méfiant, mais quelques belles paroles et voilà qu'il place sans soucis son amitié avant son septicisme et son inquiétude, alors qu'il a été témoin de la violence pure et simple dont peut être capable Werner. Cela manquait pour moi, de réalisme, surtout que le flic semble très terre à terre.
    J'ai tout de même apprécier l'intrigue de l'enquête policière, mêlant la mafia à une vieille histoire de vengeance suite au viol et au meurtre d'une jeune fille. L'histoire est suffisamment complexe pour ne pas laisser dévoiler la fin avant l'heure, et le mystère liant chaque protagoniste reste bien gardé.

    Comme je le disais précédemment, je regrette que les personnalités des personnages ne soient pas plus marquées. Nous avons beau découvrir leur passé, il est parfois difficile de suivre leurs réactions dans le présent. Werner, par exemple, recherche à tout prix des parts d'humanité en lui, mais ne semble pas vouloir renoncer à ses pratiques barbares pour obtenir ce qu'il veut. Ca ne le fait même pas réagir plus que ça. Plutôt étrange. Et j'avoue qu'à force, son langage très lord anglais avec des tournures d'un autre temps est certes, approprié, mais un peu lourd.

    Je reconnais que l'histoire est très bien trouvée, et le travail pour la développer est très prometteur. Cependant, je ressens tout de même un manque de maturité dans le style de l'auteur. Bien que le tout se lise très bien, je n'ai pas saisi le côté thriller de ce livre, comme s'il y avait une hésitation sur le ton à donner à l'ensemble. Apparemment, une suite est prévue, et je serai donc très curieuse de découvrir ce qu'elle nous réserve, et de voir l'évolution qui lui sera offerte. Néanmoins, je placera cet auteur dans les auteurs à suivre, car sa plume nous réserve très certainement de belles découvertes pour l'avenir.

    Je recommande ce livre aux personnes appréciant le policier, et recherchant du vampirisme plus proche de Dracula que de Twilight.

    Je remercie mutinelle pour l'occasion de lire ce livre dans le cadre du tour organisé sur son blog.

     

    Les vestiges de l'aube

    « Ramsès au pays des points virgulesLes blogs à suivre »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :